Aller au contenu

Comment Instagram influence notre style de vie

Tout a commencé par des clichés de plats photogéniques puis on s’est mis à choisir des vacances “instagrammables” et maintenant toute notre vie quotidienne est construite en fonction du réseau social de partage de photos. Vous voulez des preuves? Nous avons étudié le cas des bars et restaurants…impressionnant ! 🙂

Hum! ça donne faim

Bien manger reste évidemment une priorité, mais si on peut aussi partager une superbe photo et quelques belles stories sur son compte Instagram, c’est encore mieux ! Quitte à payer un peu plus cher son plat…

Des chiffres troublants

Instagram est devenu un des réseaux sociaux les plus utilisés au monde :

  • 1 milliards d’utilisateurs actifs,
  • Chaque utilisateur consulte Instagram 53 minutes par jour,
  • L’engagement y est 58 fois plus important que sur facebook,
  • Un tag de localisation apporte un engagement 79% plus important sur le post,
  • 200 millions d’utilisateurs consultent des comptes professionnels au quotidien,
  • 60% des utilisateurs découvrent des produits sur Instagram,
  • 75% des utilisateurs consultent ou achètent un produit sur Internet après avoir vu une publicité sur Instagram.
  • Ceci concerne les publications mais les stories ne sont pas en reste puisque ⅓ des utilisateurs s’intéresserait à un produit après l’avoir vu sur une Story Instagram.

Un cliché viral, c’est bon pour les affaires

Si un restaurant a un compte Instagram, il doit être « pro » c’est à dire, à jour, avec un vrai ligne éditoriale, si ce n’est pas le cas, il pourrait provoquer l’effet contraire à celui recherché et repousser le futur client.

En général, le futur client se rendra directement sur le hashtag du nom du restaurant et/ou sur la localisation de celui-ci pour voir les publications des autres utilisateurs ou du propriétaire.

On a vu ainsi fleurir des tasses de café avec de la crème en forme de coeur ou des assiettes hypers créatives dans le seul objectif de provoquer le cliché viral et de marquer la réputation du lieu.

Les clients micro-influenceurs

Une fois servi, le client va prendre la meilleure photo possible de son plat, avec peut-être une petite vidéo du lieu, de la déco et de l’ambiance pour partager directement sur Instagram une publication et une story. Il ajoutera ensuite les hashtags adéquats, la géolocalisation et l’identification du restaurant sur la photo.

Ainsi le client n’est plus un simple client : il devient un micro-influenceur de la marque auprès de sa propre communauté, aussi petite soit-elle. Et si la publication est bien référencée (hashtag, localisation, tag du restaurant), elle touchera des personnes en dehors de son cercle d’abonnés.

Une déco instagrammable

Les plats se doivent donc d’être photogéniques. Une belle salade, un smoothie, un dessert, ou tout autre plat… Le restaurateur doit penser au détail qui twist et qui provoquera le cliché et la viralité qui va avec.

© Avocado Show Bruxelles

Mais ce n’est pas tout, le décor, l’arrière-plan, l’atmosphère jouent également beaucoup. Si les prises de vue en plongée restent des grands classiques qui nécessitent très peu de décor (ndlr. une table en bon état suffit), on arrive rapidement à saturation avec des tonnes de photos identiques : il est donc temps de sortir des sentiers battus.

C’est pourquoi on voit de nouveaux restaurants qui profitent de cette tendance, ils imaginent, dès la conception du lieu, une déco idéale pour Instagram : des couleurs vives, un espace lumineux, une priorité pour le bois et autres matériaux naturels, des petits détails décoratifs, etc. Rien ne doit être laissé au hasard, des élément du restaurant non décoratifs le deviennent également, par exemple les listes de plats affichées au comptoir.

© Renskeontdektdewereld

Et en vrai cela donne quoi?

Quelques exemples de restaurants instagrammables en Belgique : à Bruxelles, le CoCo Donuts, Crème Espresso and Eatery, le Avocado Show dont le concept vient de nos voisins hollandais, Baogo ou encore Tich qui est 100% vegan. A Anvers, le Mooy tout en rose vaut le détour, le Murni, le Cereal Heaven ou encore le Goodie Foodie. Le sud du pays n’est pas en reste non plus : on notera notamment le Get Your Mug ou Ma Ferme En Ville à Liège, Oggi Coffee ou le Sweet Corner à Charleroi etc…

Bien sûr, d’autres lieux sont depuis longtemps photogéniques et profitent sans effort de la tendance, c’est le cas notamment à Bruxelles de Fika Brussels, Mok Café, Café de la Presse et du So Tasty Loung Coffee Corner.

© Ma Ferme En Ville

Quelle sera la prochaine étape ? Payer un plat en restaurant avec des likes sur Instagram ? Ce concept existe déjà au restaurant This Is Not A Sushi Bar à Milan. Si vous avez minimum 1000 followers, payez un plat et une boisson en postant une photo sur Instagram, vous aurez droit à un plat gratuit. Les offres sont de plus en plus attractives en fonction du nombre d’abonnés du client. Certains restaurants font ainsi cadeau de leur addition aux middle-influenceurs, à savoir les utilisateurs ayant minimum 100.000 abonnés sur Instagram.

D’année en année, Instagram prend de l’ampleur. Est-ce une bonne chose? Le beau c’est bien, le style aussi… mais on perd peut-être un peu de spontanéité parfois… à suivre donc 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez-nous

S’abonner à la newsletter